Amortissement degressif d’un bien immobilier, definition, importance et exemple

Les immobilisations peuvent être définies comme étant les biens d’une entreprise réservés à ravitailler durablement son activité. L’amortissement exprime l’évaluation comptable de la diminution ou de l’affaiblissement de valeur d’une immobilisation causée par le temps.

L’amortissement des immobilisations doit figurer dans la comptabilité de l’entreprise. À part l’amortissement linéaire, vous pouvez procéder à l’amortissement dégressif pour amortir vos biens immobiliers.

Définition de l’amortissement dégressif

Par définition, l’amortissement dégressif est le fait de mettre en place une annuité d’amortissement élevé au début de l’utilisation d’un bien et l’abaisser peu à peu dans les prochaines années qui suivent.

D’après cette définition, la comptabilité distingue l’amortissement linéaire de l’amortissement dégressif par sa dotation aux amortissements. Comment cela ? La dotation de l’amortissement dégressif est décroissante durant la durée de vie d’un bien alors que pour l’amortissement linéaire, cette dotation est constante.

Pour pouvoir appliquer l’amortissement dégressif dans l’exercice comptable de l’entreprise, il faut que la durée de vie ou la durée d’utilisation de ces immobilisations soit supérieure à trois ans et elles ne doivent pas être déjà utilisées avant d’être acquises par l’entreprise.

Calcul de l’amortissement dégressif

Avant de détailler les étapes à suivre pour le calcul de l’amortissement dégressif, il est important de savoir que l’évaluation est faite à partir du premier jour du mois où l’immobilisation devient une propriété de l’entreprise.

Pour procéder au calcul de l’amortissement dégressif, il faut suivre la démarche suivante.

D’abord, vous devez connaître le coefficient d’amortissement dégressif de l’immobilisation. Ce coefficient dépend de la durée moyenne d’usage d’un bien.

Sa valeur est imposée par l’autorité fiscale :

  • Si un bien est, en moyenne, utilisable pendant 3 ou 4 ans, ce coefficient a pour valeur 1,25
  • Si la durée d’usage moyenne d’un bien est de 5 ou 6 ans, le coefficient est de 1,75
  • Si cette durée va au-delà de 6 ans, le coefficient d’amortissement dégressif applicable est de 2,25

Ensuite, vous devez calculer le taux d’amortissement dégressif par la formule suivante :

Taux d’amortissement dégressif = Taux d’amortissement linéaire × coefficient d’amortissement dégressif

Le taux d’amortissement linéaire est le résultat de la division du nombre 100 par le nombre moyenne d’années d’utilisation du bien.

Tous les éléments nécessaires pour le calcul de l’amortissement dégressif sont prêts, il est maintenant temps de passer à son calcul.

Pour la première année d’utilisation :

Amortissement dégressif annuel ou annuité d’amortissement dégressif = Valeur en début de l’exercice ou prix d’achat × taux d’amortissement dégressif × nombre de mois qui reste à partir du mois de l’acquisition pour une année ÷ 12

Pour les autres années qui suivent :

Amortissement dégressif annuel ou annuité d’amortissement dégressif = Valeur en début de l’exercice × taux d’amortissement dégressif

Exemple de l’amortissement dégressif

Pour cette exemple, une entreprise a acquis un ordinateur de bureau pour un montant de 1000 euros le 23 mars de l’année X. Cette entreprise veut que cet ordinateur soit amorti en dégressif sur 5 ans.

Le coefficient dégressif est de 1,75 car la durée d’usage est de 5 ans.

Le taux d’amortissements dégressif est de 100/5 ×1,75 = 35%

Première annuité d’amortissement = 1000 euros × 35% × 10 mois / 12 mois = 292 euros

Valeur nette fin de l’exercice = 1000 – 292 = 708 euros

Pour les années restant le calcul se fait comme suit :

Annuité X+1 : 708 × 35% = 248 euros

Valeur nette fin de l’exercice = 708 – 248= 460 euros

Annuité X+2 : 460 × 35% = 161 euros

Valeur nette fin de l’exercice = 460 – 161= 299 euros

Et ainsi de suite pour les autres années.

Articles récents